hibernation tortue cabinet animal sante

L’hibernation des tortues, hibernation naturelle ou artificielle?

- by - in Blog, Comportement, NACs

No Comments

L’hibernation est un sujet qui divise les passionnés. Certains pensent que l’hibernation en captivité représente un gros risque de mortalité, d’autres pensent à l’inverse qu’elle garantit une meilleure longévité et une meilleure reproduction. 

À vrai dire, une absence d’hibernation est de loin préférable à une mauvaise hibernation !

Concernant les jeunes spécimens, il est déconseillé de les faire hiberner lors de leur premier hiver. 

L’hibernation naturelle

nacs animal santéLes tortues terrestres méditerranées détenues en jardin ne peuvent hiberner dehors que si la parcelle de terre est suffisamment meuble pour pouvoir s’y enterrer profondément, à l’abri de l’humidité et des rongeurs.

Attention, même si la tortue reste dehors durant l’hiver, il est important d’aller la surveiller régulièrement. En effet, si un radoucissement climatique sort la tortue d’hibernation prématurément, il est primordial de la rentrer à l’intérieur pour éviter une mortalité suite à une brusque gelée. 

 L’hibernation artificielle en intérieur 

Choisir d’abord la pièce d’hibernation : une cave enterrée non chauffée, une cave à vin, un abri de jardin à l’abri du gel,… La pièce doit être calme, sombre, protégée des nuisibles (rongeurs) et des inondations. Il est fortement déconseillé de placer les tortues dans un frigo pendant leur hibernation au vu du risque accru de déshydratation.

Ensuite choisir la boîte qui contiendra la tortue en hibernation : hermétique en frigolite ou bois, remplie d’un substrat sec où la tortue pourra s’enfuir (paille, foin, feuilles séchées,…). Ne pas oublier de placer un thermomètre minima-maxima pour contrôler les écarts de température. La zone de température optimale est de 5 à 12 degrés, avec un optimum à 10 degrés.

La tortue entrant en hibernation doit être en bon état général avant d’entamer le processus ! Au mois d’octobre, une visite vétérinaire est vivement conseillée afin de réaliser un examen général complet de l’animal ainsi qu’un examen coprologique (recherche de parasites, bactéries,…). 

Les tortues vont commencer d’elles-mêmes à moins se nourrir en automne. Il est conseillé de réaliser un jeûne total dans les 10 jours précédant la mise en boîte d’hibernation. C’est à partir de ce moment que des bains quotidiens vont être réalisés pour hydrater l’animal et le stimuler à déféquer. 

  • Avant la mise en boîte d’hibernation, la tortue doit être pesée. Puis, une fois par semaine, il faut vérifier la boîte d’hibernation pour vérifier l’engourdissement de la tortue et contrôler les températures.
  • À la sortie d’hibernation, l’animal est pesé et réchauffé, réhydraté et réalimenté PROGRESSIVEMENT. Ensuite, un examen médical est réalisé afin de vérifier l’absence de pathologie liée à l’hibernation. 

N’hésitez pas à contacter un des cabinets Animal Santé (Ans, Jemeppe, Oupeye) pour plus de renseignements. 

Dr Cécile Jassogne

Share this article

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

×

Make an appointment and we’ll contact you.